Les brèves du lundi 25 septembre 2017

    Avec l’élection d’Emmanuel MACRON, nous pouvions entrevoir l’irruption d’un vent nouveau, d’une autre façon d’appréhender les questions de société. L’arrivée de Nicolas HULOT au gouvernement en était l’une des manifestations : un éveilleur de conscience prenait des responsabilités et allait tenter de mettre en œuvre ses analyses et ses convictions. Rude tâche quand l’on constate que les sabreurs de conscience sont toujours là, en embuscade, prêts  à détricoter ce que les artisans, les humbles artisans de la sauvegarde de la planète, ont essayé de mettre en place pour limiter les pollutions de toute sorte que les humains prennent plaisir à produire.

    Ainsi à notre  modeste échelle c’en est fini de la redevance incitative. Lors de son dernier conseil communautaire la C.C.S.A. a décidé de mettre fin au système de la redevance incitative des déchets ménagers mise en place dans les communes de l’ancienne C.C.S.B. et basée sur une facturation liée directement à la production d’ordures ménagères. Plus vous remplissez vos poubelles et plus ça vous coûte. Rien de plus simple, rien de plus équitable au moins au niveau des principes. La réalisation de ce principe de bon sens demanda de lourds investissements, beaucoup d’engagement et de travail de la part des élus de la C.C.S.B. et de son personnel. Avec hélas une adhésion contrastée des citoyens de la Communauté de Communes, pour certains un refus de s’y plier et pour beaucoup le refus de s’acquitter de cette charge. Résultat : 149 236 € d’impayés contribuant fortement à un déficit d’exploitation global de 339 857 € pour l’année 2017.

    Fort de ce constat comptable le président de la C.C.S.A, Yves DELOT, n’eut aucun mal à imposer le retour pour les communes de l’ancienne C.C.S.B, à la taxation à l’enlèvement prélevée avec la taxe foncière, moins exposée aux impayés. Décision purement comptable qui tire un trait sur tout le travail de sensibilisation et de pédagogie pour inciter les citoyens à trier, à recycler et à contribuer le moins possible à l’édification prochaine d’un « mont Duchy «, empilement exponentiel d’ordures ménagères toujours plus volumineuses.

    Et pourtant la redevance incitative même si elle a coûté, ça  a marché ! La preuve en est : si en 6 mois de cette année un habitant du Florentinois - donc soumis à la taxe - « produisait » en moyenne 99 kg d’ordures ménagères, dans le même temps un habitant de la C.C.S.B. soumis à la redevance incitative, n’en laissait que 60 kg.

    En tonnage, pour les deux Communautés, sur la même période et pour un nombre d’habitants comparable, les « performances » respectives des deux systèmes sont éloquentes : près de 781 tonnes pour l’ex C.C.S.B., 1 187 tonnes pour l’ex C.C.F.

    Parallèlement et pour conforter ces chiffres le  tri sélectif a dégagé 463 tonnes pour l’ex C.C.S.B. contre 348 tonnes pour l’ex C.C.F.

    Nul besoin d’être expert en statistiques pour comprendre de quel côté on se soucie de l’écologie et de la sauvegarde de la planète !!

    Dorénavant que  vous remplissiez vos poubelles peu ou prou c’est le même prix. Plus les bennes à ordures sont pleines moins cela coute à la  tonne transportée, ce qui pour les tenants de la taxe est le plus important ! Le slogan du jour n’est plus « Français encore un effort » mais « Français ne vous emmerdez plus avec cette connerie de tri sélectif ». Yves DELOT vous a compris et merci pour les générations futures !!

 

 

    Une info importante pour les habitants du Mont : à partir du lundi 16 octobre les employés municipaux procéderont au relevé des compteurs d’eau, aussi veuillez en faciliter l’accès pour ne pas multiplier les passages de nos « releveurs ». Merci à vous.

                                                                                                                   YM