Les brèves du lundi 20 mars 2017

    Inspirée par l’air printanier, quoique un peu frais, la commission « Tourisme » de la municipalité, s’est mise « en marche » ce dimanche pour faire son chemin de croix ou plus précisément reconnaitre le parcours des croix parsemant le territoire du finage du Mont.

    Point de départ : l’église, ce qui est logique dans une histoire de croix. Il y en a d’ailleurs une fort belle dans l’église, en pierre, et qui n’attend que quelques bonnes et musclées volontés pour prendre l’air. De là, cap sur le square Jean Roussel, par la rue de la Côte, où siège la croix des Vignes récemment restaurée  et embellie par Vincent BOUVRET. Ignorant que sous nos pieds nous avons une ancienne décharge, nous bénéficions d’un large panorama vers le sud et la forêt du Mont. Ensuite cap à l’est en prenant le chemin de Dessous la Côte pour rejoindre la route de la Basselle et descendre jusqu’au croisement avec le chemin qui mène aux Malpoines où se trouve la Croix de  Saint Sulpice. De cet endroit, il nous faut retourner sur nos pas -ce que n’aime pas le randonneur- pour prendre le chemin de Dessous l’église et gagner la croix proche de la fontaine de Saint-Sulpice, la croix Saint-Charles. Nous continuons ensuite par le chemin sous le cimetière pour rejoindre la croix de la Côte Réot,(« croix à la Guérine dédiée à Saint Louis de la Côtriot »), à l’intersection de la route de Bouilly et du chemin menant au Vivier, que nous passons ensuite pour prendre la direction du Bas des Régniers. Laissant la croix du Haut des Régniers pour ne pas infliger aux randonneurs un deuxième retour sur leurs pas , par la route allant aux Morillons, nous « grimpons » le long du Vau de Luc puis de la Côte au Boucher où se trouve la croix de la Prière, petite croix toute simple, pour rejoindre ensuite le chemin de Brienon. Passage où, en se mettant sur la pointe des pieds, nous avons de très belles et larges perspectives, presque à 360°, sur les alentours et notamment la Forêt d’Othe. Le retour au village se fait par les croix de la rue de la Croix Saint-Jean et celle à l’entrée de l’ancien château, dédiée à Sainte Philomène. Voilà une belle ballade qui selon l’agilité de vos jambes vous prendra entre 2h45 et 3h.